#9 – L’inspiration de la semaine

Le dimanche est une journée cocooning et chez Madame Innov, on aime l’art sous toutes ses formes ! Aujourd’hui nous avions envie de partager avec vous le conflit récent qui oppose la famille de la peintre Frida Kahlo, et le groupe Mattel.

Frida, entre passion et douleur

Frida Kahlo est une peintre que nous affectionnons particulièrement chez Madame Innov ! Pour son histoire intense, son talent, son courage, sa force malgré une santé fragile. Frida est née en 1907 à Coyoacan, au Mexique, dans la « Maison Bleue » qui est devenu le musée Frida Kahlo. Appelée aussi « Frida la coja » (Frida la boiteuse), Frida est atteinte d’une malformation de la colonne vertébrale qui freine le développement de sa jambe.

En 1925, elle est grièvement blessée dans un accident de bus, et souffre de nombreuses fractures au bassin, au pied, à l’abdomen. Elle est contrainte pendant de nombreux mois de rester alitée et de porter un corset en plâtre pour maintenir ses vertèbres. Mais elle s’accroche, et se bat pour guérir. C’est alors qu’elle commence à peindre. Ses proches installent au-dessus de son lit un miroir, elle commence alors à réaliser une série émouvante d’auto-portraits. Elle transforme cette situation dramatique en une force et peins ses émotions. Tout au long de sa vie, elle devra subir plusieurs interventions chirurgicales et ne pourra malheureusement pas avoir d’enfant.

Dans un contexte très machiste de la société mexicaine de l’époque, Frida s’intéresse à l’émancipation de la femme et a un désir de voyages et d’études. En 1928, elle fait la rencontre de Diego Rivera, muraliste célèbre de l’époque. Un amour fusionnel naît entre eux et ils se marient l’année suivante. Leur relation est à la fois passionnelle et houleuse. Ils s’admirent tous les deux et s’inspirent. Diego la trompe plusieurs fois (avec sa soeur notamment…), Frida, blessée, ne lui pardonnera pas.

En 1938, Frida et Diego divorcent, mais Diego, toujours amoureux d’elle, lui demande à nouveau sa main en 1940. Elle accepte, et ils se remarient le jour de l’anniversaire de Diego.

Les oeuvres de Frida sont intenses, et touchent en plein coeur. Ses toiles sur le thème de la fausse couche, ou encore de la douleur physique sont troublantes et difficiles à regarder. Elles témoignent d’une grande colère et d’une profonde tristesse. D’autres auto-portraits reflètent son côté masculin (qu’elle revendique), et une profonde sensualité (notamment le premier autoportrait qu’elle a réalisé en 1926 à l’âge de 19 ans, dédicacé à Alejandro Gomez Arias, son amour de l’époque).

Une poupée barbie à l’effigie de Frida ?

Le groupe américain Mattel a lancé à l’occasion de la journée internationale de la femme une série de poupées Barbie sur le thème « Inspiring Women ». Une barbie à l’effigie de la peintre a vu le jour, ce qui a provoqué la fureur de la famille de Frida. Pourquoi une telle réaction de la famille alors que les objets représentant la peintre se vendent par centaines de milliers chaque jour (poupées, porte clefs, tshirt….) ?

Il y a évidemment une raison commerciale. C’est Mara Romeo, petite-nièce de Frida Kahlo, qui est la seule détentrice des droits sur l’image de la peintre. Elle n’aurait pas été consultée dans le cadre de cette création et le revendique.

Mais au-delà du droit à l’image, la famille regrette que la poupée ne porte pas les traits réels de Frida. La poupée Barbie arbore de grands yeux clairs, alors que la peintre avait des yeux très bruns, et un regard percutant. Sa peau initialement mate a été éclaircie, et sa pilosité assumée gommée…

Ce conflit soulève de nombreuses polémiques, sur Twitter notamment. Certains soulignent que Frida, en fière communiste qu’elle était, n’aurait jamais accepté d’être commercialisée et de devenir un produit de la société capitaliste… Salma Hayek, qui a joué son rôle dans le film biographique de 2002, s’insurge elle aussi sur Instagram contre cette poupée Barbie qui est aux antipodes de ce qu’était la vraie Frida !

Curieux(ses) d’en savoir plus sur la vie passionnante de Frida Kahlo ? Nous vous recommandons l’ouvrage « Frida Kahlo : Je peins ma réalité » de Christina Burrus ou encore « Frida Kahlo : Une peinture de Combat » de Magdalena Holzhey.

Nous vous souhaitons un excellent dimanche créatif ! A très bientôt pour de nouvelles inspirations.

L’équipe Madame Innov

 


Also published on Medium.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *